Amina Issa Ado la reine du Récyclage

Diplômée en Communication des Entreprises, Amina Issa Ado a créé son petit restaurant en 2013 à Niamey pour répondre à un besoin ressenti dans son environnement proche mais sans doute aussi pour s’auto-employer. Mais puisque « les idées viennent en mangeant » selon l’adage, elle eut également l’idée de recycler les déchets qu’elle produit dans le cadre de l'exercice de son activité de restauration. D’idées en idées est née son entreprise Fortitude Agence que je vous invite à découvrir dans cette interview qu’elle a bien voulu nous accorder.

0

Présentez-vous à nos lecteurs ;

AMINA: Je suis MME Sani AMINA Issa Ado. Directrice Générale de Fortitude Agence pour la Restauration l’Evénementiel et le Recyclage.

Vous êtes la promotrice de Fortitude Agence vous venez de le dire, qu’est-ce que fait votre agence ?

AMINA: Fortitude agence a essentiellement 3 volets qui sont

  • La restauration bio et locale;
  • L’évènementiel;
  • Et le recyclage des déchets solides non biodégradables.

Comment est née l’idée de sa création ?

AMINA: J’avais un moment constaté que les populations se plaignaient parfois que les plats qu’on leur offrait avaient pleins d’OGM {organisme génétiquement modifié} et les maladies étaient de plus en plus chroniques alors je me suis dit que mon défi premier serait de leur offrir des plats à leurs gouts.  C’est de là qu’est née fortitude en 2013.

Chemin faisant on a greffé le recyclage aux activités parce qu’ayant ouvert un restaurant on s’est rendu compte qu’on produisait aussi davantage de déchets alors que notre souci premier était une restauration saine dans un environnement propre. On a donc commencé à recycler nos bidons d’huiles, les petits cartons, des petites boites etc. En 2016 nous avons officialisé cette activé de recyclage en créant fortitude RE’AGIS (recyclage écologique agence globale intelligentes solutions).

Expliquez-nous vos débuts, quels sont les défis auxquels vous avez dû faire face ?

AMINA: Je crois c’est toujours le même schéma ; vouloir être femme entrepreneure n’est pas toujours facile au Niger. On a parfois l’impression qu’il y a toujours du favoritisme même si on a les compétences, mais l’essentiel c’est de toujours croire en soi et se dire que notre sérieux et notre persévérance vont changer les choses dans un futur proche.

Votre entreprise emploie combien de personnes et qui sont vos clients ?

AMINA: On a une dizaine d’employés selon les besoins ; les clients se font de plus en plus nombreux. En fonction du service soit dans la restauration ou le recyclage ; ce sont les ONG, les particuliers, les institutions etc.

Quel est le model économique de Fortitude agence ?

AMINA: Pour l’instant notre schémas reste classique ; la publicité ; le ciblage, les différents canaux de communications et la rencontre avec des clients potentiels ; nous préférons ce schéma car nous sommes une jeune entreprise et que les améliorations viendront avec le temps.

Quelle est la difficulté d’entreprendre au Niger ?

AMINA: Les jeunes ont beaucoup d’idées mais peu de ressources ou de références. Parfois le jeune qui veut entreprendre est bloqué dans les élaborations pointues du dossier qu’on lui demande de présenter.

Quel est selon-vous le secret pour réussir une entreprise ?

AMINA: Croire en soit et se donner les moyens de réaliser ses rêves parfois on a tous une envie de lâcher prise mais la motivation c’est de ce dire je le fais d’abord pour moi ; pour les autres et mon pays.

Un message pour les jeunes entrepreneurs nigériens ?

AMINA: N’abandonnez jamais car seul le ciel est la limite .

AMINATOU H DIALLO

Comments

comments

LEAVE A REPLY