Et si on parlait de Crowdfunding?

1

Tout le monde le sait, le grand défi pour les porteurs de projets c’est de trouver un financement pour démarrer leurs activités. Les banques sont plutôt réticentes et ne veulent surtout pas se hasarder à financer des start-ups sans aucune garantie. Alors les idées restent figées et parfois sont classées dans les tiroirs faute de moyens de concrétisation.

Le développement d’internet a favorisé la naissance d’une nouvelle manière de financer un projet. Le crowdfunding ou financement participatif permet aux porteurs de projet de se faire connaître au travers de plateformes dédiées et d’attirer l’attention d’une communauté d’investisseurs sur leurs projets et ainsi de bénéficier de fonds de manière collective.

Evidemment, parfois,  ces financements ne sont pas totalement désintéressés, c’est pourquoi un entrepreneur choisira un type de financement plutôt qu’un autre.Les types de crowdfunding peuvent être classés en trois (3) catégories :

  • Le don (avec ou sans contrepartie)
  • Le prêt (accordé par des particuliers avec un remboursement étalé dans le temps avec ou sans intérêts)
  • Le capital investissement (financement en échange d’actions)

Toutefois, partir sur le type « don » est plus bénéfique et permet de garder son pouvoir décisionnaire sur son projet (sachant que tout dépend du type de projet).

Avantages du crowdfunding

Présenter son projet à une communauté d’investisseurs qui a du flair et le sens des affaires présente beaucoup d’avantages. Ça permet non seulement de jauger la valeur du projet, de constater l’engouement qu’il suscite mais surtout d’avoir des fonds rapidement pour lancer ses activités. C’est aussi le lieu d’avoir des feed-backs sur son idée de projet et de recueillir aussi des conseils pour l’améliorer.

Le crowdfunding est un type de financement de projet pas tout à fait structuré et réglementé dans beaucoup de pays.la France est le premier pays à s’en être véritablement intéressé en 2014 en votant une loi le règlementant.

Ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif/ France

Au Niger, comme dans beaucoup de pays africains d’ailleurs, le manque de financement ne permet pas l’éclosion d’initiative entrepreneuriale. Créer des plateformes de financement participatif au niveau national peut être une opportunité pour quelques entrepreneurs de voir leurs projets se réaliser.

AMINATOU H DIALLO

 

 

 

 

Comments

comments

1 COMMENT

LEAVE A REPLY