Les Alumnis CRL Yali-Dakar/Niger, un réseau de jeunes leaders dynamiques et engagés

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, de ce programme ambitieux destiné aux jeunes leaders africains, lancé par le président Obama depuis plusieurs années maintenant, le Young Africain Leader Initiative YALI. Au départ le programme réunissait chaque année durant deux mois, mille jeunes africains dans des grandes universités américaines où ils apprennent l’essentiel sur le management, le leadership et l’entrepreneuriat. Mille (1000) jeunes africains par an, Obama a jugé que ce n’était plus suffisant, alors des centres régionaux sont crées dont celui de Dakar, qui réuni les jeunes leaders de l’Afrique francophone et lusophone. Plusieurs nigériens sont passés par ce centre depuis sa création, des jeunes nigériens porteurs de projet et acteurs de développement. Alors que l’aventure continue pour les autres, les nigériens qui ont déjà bénéficié du programme se sont organisés en réseau, et ensemble ils soulèvent des montagnes.

1
Participants Yali 4ème session

Agassi Ahmed est le président du réseau des Alumnis CRL Yali-Dakar au Niger, il répond à nos questions.

Qui est Agassi ?

Agassi: Je suis un jeune nigérien, diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM), option Finance/Trésor. Jeune leader confirmé, Coordinateur Général du West   African   Youngs   Leaders   for   Peace   and   Security   Summit (WAYLPSS) qui est un sommet des Jeunes Leaders Ouest Africains sur la Paix et la Sécurité dont la première édition se tiendra en mai 2017 à Niamey. Entrepreneur, je suis membre fondateur et Coordinateur Pays (Niger) du Groupement d’Intérêt Economique « AGROTEAM » qui est un marché africain pour des produits (agricoles) africains dont le siège est Dakar. Je suis également  fondateur de  « RUMBU – Le Grenier » qui est une entreprise d’intermédiation agricole et sécurisation du paysan pour l’épanouissement du paysan mais aussi pour la création de l’emploi, de la richesse et amener ainsi ma part à l’édifice pour un développement inclusif et durable au Niger.

Agassi Ahmed

Agassi vous êtes surtout un Alumni Yali et président du réseau des Alumnis du YALI_DAKAR Niger, Le CRL YALI DAKAR qu’est-ce que c’est ?

Agassi: Oui, je suis Alumni et récipiendaire de formation du Centre Régional de Leadership (CRL). Le CRL YALI DAKAR est un centre de formation en leadership ouvert à tous les jeunes de 18 à 35 ans de tous les pays francophones et lusophones d’Afrique. Il est le quatrième de ce genre après ceux de l’Afrique du Sud, du Kenya et du Ghana, sur initiative de l’ancien Président des Etats-Unis Barack OBAMA avec son fameux programme Young African Leaders Initiative (YALI).

Il faut noter que le CRL forme dans trois (3) principales branches, communément appelées « TRACT » :

  • Le Business and Entrepreneurship, qui est le tract pour les entrepreneurs privés, les startups,… et tous ceux qui désirent à leur propre compte ;
  • Le Civic Leadership, pour ceux qui sont dans les mouvements associatifs et les organisations de lutte pour un mieux-être des populations ;
  • Le Public Management, le tract dans lequel j’étais, pour les fonctionnaires de l’Etat et les agents des entreprises parapubliques et privées.

Vous faites partie de la première promotion de ce vaste programme, vous étiez cinq Nigériens à être sélectionnés pour y participer, dites-nous comment avez-vous vécu cette expérience ?

 Agassi: Oui effectivement, j’ai eu le privilège de faire partie de la toute première promotion de ce Centre Régional de Leadership (CRL), à la tête d’une délégation de cinq (5) nigériens. Cette expérience est unique et pleine d’émotion. En parler me donne la chair de poule –rire- J’ai participé à plusieurs colloques et séminaires internationaux, mais le YALI est exceptionnel. Cent (100) jeunes venus d’horizons différents, ayant une même âme « UNE AFRIQUE DIGNE ET FIERE », un même objectif « SECHER LES LARMES DE L’AFRIQUE », … Vous savez il y a des vécus que les mots ne peuvent relater de façon fidèle. En somme, c’était une aventure humaine immense, un défi personnel intense. Je le ferai si j’avais encore à le faire.

Alumnis Niger première promotion

Dès votre retour de la formation, les Alumnis ont mis en place un réseau dynamique avec comme entre autres objectifs coacher des jeunes Nigériens porteurs de projet afin qu’eux aussi puissent bénéficier de cette formation. N’est-ce pas généreux ?

Agassi: Vous parlez de générosité! N’est-ce pas généreux ce que vous faites pour notre cher pays, le faire connaitre au-delà des frontières nationales, à travers Ir Didjo. Permettez-moi de vous remercier au nom de toute cette jeunesse nigérienne dont vous faites la promotion.

Pour revenir à votre question, à notre retour au pays, nous avions pensé que nos amis jeunes devaient bénéficier aussi de cette aventure exceptionnelle mais surtout de la formation qui est d’une importance capitale. C’est ainsi que nous avions décidé d’organiser des séances de coaching avec une grande campagne de communication sur les réseaux sociaux. Et Dieu merci, nous avons de plus en plus d’affluence à nos rencontres. Et, preuve de belles choses que nous accomplissons, le Niger est l’un des pays les mieux représentés à chaque session de formation.

« j’ai rarement vu un réseau aussi dynamique. Les alumnis au-delà de leurs occupations et projets personnels, ils trouvent le temps de travailler ensemble sur des projets communautaires. « 

Le Yali est à sa 5ème session, à cette date au moins cinquante (50) Nigériens, âgés entre 18 et 35ans ont participé, qu’est-ce qui se passe après la formation ?

Agassi: Oui en effet, comme j’ai eu à dire, le Niger est l’un des pays les mieux représentés au YALI Dakar. Et en ce qui concerne la formation, il faut noter qu’elle se déroule en deux (2) phases ; une première, en présentiel étalée sur cinq (5) semaines qui se passe à Dakar, et une seconde phase appelée « post-training. » Le post-training se déroule dans le pays d’origine du candidat sur une période de sept (7) semaines. Il consiste à suivre le candidat dans la mise en pratique de son projet pour lequel, il a eu à élaborer un plan d’action pendant la phase théorique. Mais au-delà de ces 7 semaines, il se fait un contrôle de suivi-évaluation tous les six mois, car l’objectif est d’emmener les alumni à avoir un impact positif dans leurs communautés, leur environnement…

Le réseau des Alumnis du Niger s’agrandit de session en session, alors que le programme suit son cours, les Alumnis ont-ils un projet commun pour leur pays ?

Agassi: Vous savez, j’ai rarement vu un réseau aussi dynamique. Les alumnis au-delà de leurs occupations et projets personnels, ils trouvent le temps de travailler ensemble sur des projets communautaires. Ces projets sont multiples et multiformes passant de projets par sessions aux projets par catégorie. Et ce qui est important à souligner tout ceci se fait de façon naturelle et par affinité. Cependant, pour plus d’efficacité et d’impact nous sommes sur l’élaboration d’un plan d’action global qui mettra aux prises tous les alumni et permettra d’atteindre plusieurs cibles à la fois pour un résultat escompté conséquent.

Accueil membres Coordination CRL  YALI-Dakar

Les membres de la Coordination du CRL YALI-Dakar étaient en tournée dans les pays bénéficiaires du programme pour constater sur le terrain ce que deviennent les projets des Alumnis, ils sont passés au Niger du 11 au 15 mars 2017, qu’est ce qui était prévu dans l’Agenda ?

Agassi: La mission du Staff du Yali Dakar est en tournée dans les pays des bénéficiaires du programme pour constater de visu les activités des alumnis de retour dans leur pays.Au Niger il a été question de visites d’entreprises, de rencontres avec les autorités publiques et des organisations de la société civile. Tout ceci dans l’optique de mettre en relation le réseau yali avec les acteurs économiques et socio-politiques du pays. De cette relation découlera un partenariat « gagnant-gagnant » ; partenariat dans lequel les alumni auront un accompagnement, un encadrement qui va leur permettre de mettre en pratique leurs idées et le rendement à l’échelle de leurs entreprises. C’est aussi le cadre de partage d’expérience avec les jeunes qui n’ont eu pas la chance de bénéficier de la formation yali.

En dehors des centres régionaux du programme Yali, il y’a le programme mère le Mandela Washington Fellowship, Yali Etats-Unis, dont les Alumnis se sont constitués également en réseau, quelle est votre relation avec eux ?

Agassi: Nous entretenons de très bonnes relations avec les Mandela Washington Fellows, tant sur le plan personnel que professionnel. Personnellement, j’en connais beaucoup, pour avoir travaillé avec eux. Et nous avons tout intérêt à mettre nos énergies en synergie pour un plus fort impact et un meilleur résultat car au fond, nous avons la même vision et le même objectif ; être des ambassadeurs bénévoles au service de nos populations. Pour preuve, nous militons tous (Yali CRL et Yali MWF) au sein de la même association « YALI NIGER. »

 Quels sont les avantages d’être un Yali ?

Agassi: Etre un Yali présente beaucoup d’avantages notamment, la formation théorique qui en plus d’être certifiante, est fortement qualifiante. Mais le plus important, c’est l’appartenance à ce réseau de jeunes, ayant une même vision et disposé à être au service de son prochain. Ce réseau présente ainsi plusieurs opportunités d’affaires tant individuellement que collectivement.

A titre illustratif, AGROTEAM que j’avais susmentionné, nous l’avions créé à Dakar pendant notre formation, il regroupe sept (7) nationalités et onze (11) membres fondateurs dont moi.

 Agassi un message à la Jeunesse Nigérienne ?

Agassi: A la jeunesse Nigérienne, je dirai que nous sommes très critiques. Et si nous avons le droit de dénoncer, nous avons aussi le devoir d’agir. Car, le devoir nous incombe de prendre la relève de nos ainés. Et pour ce faire nous devrions transcender certaines considérations et pratiques individualistes et égoïstes. Car le partage de connaissances et d’expériences, la mise en réseau des jeunes, l’union,  sont les clés du succès.

Spécialement à IrDidjo, je vous exhorte à continuer dans ce sens, vous êtes une fierté nationale et je sais, sans état d’âme, que vous inspirez plus d’un.

 AMINATOU H DIALLO

 

 

 

Comments

comments

1 COMMENT

  1. Tu es une source d’inspiration pour moi….continue de briller autant et d’inspirer. fier de t’avoir rencontré et bon succès à YALI NIGER

LEAVE A REPLY