Drone Africa Service révolutionne l’imagerie aérienne au Niger

Les drones ce ne sont pas seulement ces appareils de guerre que tout le monde connaît. Il y’a aussi des drones civils. Un drone civil c’est un appareil volant, sans personne à bord et télécommandé qui permet d’embarquer un appareil photo et une caméra. Les drones sont de plus en plus utilisés dans les photographies aériennes. Ils sont prisés pour leur faible coût par rapport à l’utilisation des hélicoptères et pour leur précision en prise de vue. Au Niger nous avons cette technologie grâce à une jeune start-up qui a vu le jour il y’a quelques mois. Abdoul Aziz Kountché est le promoteur de Drone Africa Service, une entreprise spécialisée dans l’imagerie aérienne au Niger et dans la sous-région. Abdoul-Aziz Kountché nous parle de sa start-up dans cet entretien.

0

Qui est Abdoul Aziz Kountché ?

Abdoul-Aziz: Je suis pilote d’ULM, consultant en aéronautique, promoteur de Drone Africa Service, une entreprise spécialisée dans le travail aérien en général, et plus particulièrement dans les drones.

Vous venez de le dire vous êtes le promoteur de Drone Africa Service, une start-up qui est dans les domaines de la photographie aérienne, dites-nous davantage sur cette entreprise ?

Abdoul-Aziz:  Drone Africa Service à vu le jour il y a juste quelques mois, et elle se propose de se positionner comme leader sur le marché de l’imagerie aérienne en Afrique de l’Ouest. Je travaille depuis plusieurs années en tant que consultant indépendant dans le domaine aérien et là j’ai décidé de franchir un palier en créant cette entreprise qui a comme ambition, comme je l’ai souligné plus haut, de faire de notre pays et de la sous région une référence dans le domaine. Vous remarquerez que certaines régions de l’Afrique (l’Afrique australe et l’Afrique orientale notamment) sont bien avancées dans cette technologie. Avec les talents dont nous disposons dans le Sahel il n’y a pas de raison qu’on ne fasse pas autant, sinon mieux.

Vous offrez des services révolutionnaires ! C’est dire qu’aujourd’hui au Niger plus besoin d’hélicoptères pour prendre des images en hauteur grâce à cette nouvelle technologie, est-ce vous même qui créez vos appareils ?

Abdoul-Aziz: Oui je suis concepteur des drones que nous utilisons dans le cadre de nos services, cela fait 17 ans que j’évolue dans l’aéromodélisme et cela m’a conduit à la réalisation d’appareils volants intelligents. Mon premier Drone, le T 900, à vu le jour en 2012, aujourd’hui nous disposons d’une large gamme d’appareils adaptée aux services que  nous proposons.

Quels sont les domaines dans lesquels vous intervenez ? Qui peut faire appelle à vos services ?

Abdoul-Aziz: Nous offrons une panoplie de services en utilisant la technologie des drones : des simples photos ou vidéos aériennes à des cartographies plus complexes pour divers secteurs : Agriculture, Environnement, Surveillance des aires protégées, Prévention et Gestion des risques et catastrophes, BTP, communication, Art, Tourisme, etc. Nos principaux partenaires sont les institutions internationales, les ONGs , les entreprises de BTP, etc.

Vous existez seulement depuis quelques mois, Drone Africa Service arrive-t-il à séduire du monde au Niger ?

Abdoul-Aziz: Oui, et nous en sommes très ravis, les nigériens sont assez réceptifs aux nouvelles technologies ce qui explique leur réactivité à notre égard. De plus en plus de décideurs sont intéressés par les nouvelles solutions que nous proposons, ce qui est gratifiant. 

    Image aérienne, Drone Africa Service

Comment voyez-vous l’avenir de votre Start-up dans les trois (3) ans à venir ? 

Abdoul-Aziz: Avec grand optimisme je dois dire. Hormis les services que nous proposons, nous sommes en train de développer le premier drone industrialisé Made in Niger qui pourra être vendu partout en Afrique et même au-delà. Ce projet est déjà bien avancé (au stade du prototypage), il s’agira d’un drone modulable 4 en 1 qui sera dédié à la cartographie, de l’agriculture de précision, de la surveillance, et de la livraison de produits pharmaceutiques dans des zones difficiles d’accès. Nous voulons faire de ce drone le fer de lance de notre entreprise pour les années à venir. Il n’est pas encore terminé, mais il est déjà sollicité par certains de nos partenaires, et donc oui, nos perspectives pour les prochaines années sont plutôt positives. En outre, ce projet nous permettra de créer de l’emploi pour des jeunes nigériens.

Combien de personnes employez-vous ?

Abdoul-Aziz:  Nous évoluons en mode projet avec une équipe restreinte pour l’instant : Nous sommes trois, mais il nous arrive assez souvent de recruter à temps partiel des ingénieurs agronomes, des forestiers, des topographes…en fonction des types de missions, ce qui nous permet une certaine flexibilité tout en optimisant nos dépenses.

Comment percevez-vous l’utilisation des nouvelles technologies au Niger ?

Abdoul-Aziz: Nous avons encore des progrès à faire dans ce domaine, notamment dans la réflexion sur la vulgarisation de ces technologies et dans le développement d’outils réellement adaptés à nos réalités socioculturelles. L’appropriation des nouvelles technologies serait pour le Niger un des meilleurs moyens de rattraper notre retard dans le développement. Toutefois, on assiste à la naissance d’une dynamique positive autour des TICs grâce à des jeunes nigériens talentueux qui innovent. On reste donc très optimiste quant à l’avenir des TICs au Niger.

Quel message pour la Jeunesse Nigérienne ?

Abdoul-Aziz: Nous avons un incroyable potentiel dans ce pays par la jeunesse de sa population, et on n’est pas toujours conscient de toute l’énergie que cela représente. J’encourage les jeunes nigériens à plus d’initiative, à oser entreprendre parce que le pire finalement n’est pas l’échec, mais de ne pas essayer.

AMINATOU H DIALLO

Comments

comments

LEAVE A REPLY